QUE LA GRÂCE DU SEIGNEUR JÉSUS SOIT AVEC VOUS!

Combien il est heureux de constater que toutes les épîtres de l’apôtre Paul commencent et se terminent par une mention de la grâce de Dieu. Je dis bien: TOUTES les épîtres. Le message et l’intention me semblent clairs: la grâce de Dieu est l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin de la vie chrétienne. Tout notre parcours depuis notre conversion jusqu’à la fin de notre course doit être le produit de la grâce qui est en Jésus-Christ. Paul montre par là, que quelque soit le contenu de ses lettres, qu’elles soient de nature instructive ou corrective, le but et le moyen sont toujours les mêmes: demeurer attaché à la grâce, retourner à la grâce, s’appuyer sur la grâce.

La grâce est imprévisible

Malheureusement ce moteur a été remplacé par l’esprit légaliste car ceux lisent la Parole de Dieu, le font sans révélation de cette grâce. L’intelligence corrompue de l’homme ne la conçoit pas et convertit les écrits en principes à suivre. L’intelligence est méthodique tandis que la grâce ne l’est absolument pas. Le pardon de la grâce se prononce là où l’intelligence condamne. La grâce accomplit des miracles que l’intelligence légaliste ne comprend pas. La grâce prend des décisions et des virages inattendus, ce qui contrarie l’intelligence.

La grâce, insaisissable par l’intelligence

Cette même intelligence interprète les Écritures selon ses critères et son contexte de croyance. Elle ne reconnaît pas la grâce qui trouble ses actions et ses projets et l’écarte de son comité. L’évangile devient alors comme de la matière sèche, dépourvu de jus vitaminé. Sans la grâce, il devient de la matière morte qui sert de nourriture au peuple de Dieu.

Comprenons donc que les lettres de Paul ainsi que toutes les autres lettres doivent être interprétées avec le cœur de la grâce. Sans cela, la lettre à elle seule est meurtrière car Paul dit qu’elle tue. La grâce donne toujours de l’espoir. Elle est là pour sauver et pour être le fondement de l’obéissance et de l’accomplissement de la justice de Dieu.

Que la grâce du Seigneur soit donc avec votre esprit pour saisir les choses spirituelles ! Amen

Publicités